Imprimer

Les choix alimentaires que l’on fait aujourd’hui influencent non seulement notre qualité de vie actuelle, mais peuvent aussi contribuer à nous rendre plus ou moins vulnérables aux maladies plus tard dans l’existence. C’est pourquoi il importe d’adopter de bonnes habitudes alimentaires pour nous-mêmes et notre famille et de les garder tout au long de la vie.

Santé du cœur

Bon nombre de facteurs contribuant aux maladies du cœur et aux AVC peuvent être contrôlés. En faisant de meilleurs choix alimentaires, en étant actif et en s’abstenant de fumer, on peut réduire considérablement le risque de maladies du cœur et d’AVC.

Les renseignements qui suivent sont une gracieuseté du programme Visez SantéMC de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Visez santéLe cholestérol et l’hypertension artérielle sont des facteurs de risque de maladies du cœur et d’AVC. Lorsque le cholestérol atteint un niveau trop élevé dans le sang, il s’accumule sur la paroi des vaisseaux sanguins. Plus il y en a, plus les vaisseaux rétrécissent et moins le sang circule librement vers le cœur et le cerveau. Les chances sont alors très élevées d’avoir un infarctus ou un AVC.

Vous pouvez conserver un taux de cholestérol acceptable en consommant le moins possible de gras, surtout de gras saturés et trans. Vous réduirez ainsi le cholestérol alimentaire parce que les gras saturés et le cholestérol se côtoient souvent dans les aliments. En ajoutant des fibres à votre alimentation, vous abaisserez encore plus votre taux de cholestérol, surtout s’il est très élevé. Mangez davantage d’aliments riches en glucides complexes et en fibres comme les grains entiers, les légumineuses, tous les fruits et légumes.

Certaines personnes sont sensibles au sel, ce qui explique que le sel alimentaire peut contribuer à faire augmenter la tension artérielle. Il est difficile de savoir si l’on est sensible au sel ou non, mais chose certaine, la plupart des gens consomment plus de sel que nécessaire, surtout dans les aliments transformés ou conditionnés. Essayez de limiter votre apport en sel et en sodium en mangeant moins d’aliments préparés; en évitant les croustilles, les fromages, les bretzels, les noix et les craquelins salés; en réduisant la quantité de sel dans vos recettes; en cuisinant sans sel, en utilisant d’autres assaisonnements comme le poivre et les fines herbes pour donner du goût aux aliments sans sel.

Voici quelques conseils pour vous aider à conserver un cœur en santé.

Conseil 1Mangez les aliments le plus près possible de leur état naturel; par exemple, consommez des fruits et légumes frais plutôt qu’en conserve. Les fruits et légumes congelés sont aussi un bon choix et, hors saison, ils sont meilleur marché que les fruits et légumes frais.

Conseil 2Explorez les multiples saveurs que procurent les fines herbes et épices plutôt que de dépendre du sel pour relever le goût de vos aliments. Cultivez vos fines herbes toute l’année sur le rebord d’une fenêtre ou achetez des fines herbes fraîches telles que l’aneth, la coriandre, le basilic et le romarin au rayon des légumes chez votre épicier.

Conseil 3Si vous aimez le beurre, mais surveillez votre consommation de cholestérol, adoptez la margarine non hydrogénée, plus saine. La margarine n’est pas faite de gras animal, donc elle ne contient pas de cholestérol.